Les Pro. de la Transfo.Youtube CIO Révolution by AirsaasPodcasts Apple CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasCIO Révolution by Airsaas
e
58

Mettre en place une stratégie data au coeur de la transformation d’entreprise - Stéphanie Zeppa

En analysant ce qui a été fait dans le passé, on s’est rendu compte que l’organisation data au sein de l’entreprise demandait une gouvernance qui n’existait pas du tout. On se retrouvait avec beaucoup de data disponible, mais avec un gros problème au niveau de l’interprétation.

Youtube CIO Révolution by AirsaasPodcasts Apple CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by Airsaas

Le podcast en résumé

A l’ère où là data est maître, autant faire en sorte de l’utiliser correctement afin qu’elle devienne notre alliée, plutôt que notre ennemi. C’est la philosophie pronée par notre invitée du jour, Stéphanie Zeppa, qui a mis un point d’honneur à mettre en place une stratégie axée sur la data et son utilisation.

De formation ingénieure, Stéphanie Zeppa a eu plusieurs postes en lien avec l’expertise du système d’information (Chanel, France Telecom, Lucent Technologies, Numericable). C’est en 2007 qu’elle devient directrice performance et qualité pour Docaposte, la branche numérique de La Poste. Onze ans plus tard, elle rejoint Transdev et y occupe un poste similaire avec un penchant pour les SI. En octobre 2021, elle devient CTO de Solocal, poste qu’elle occupe actuellement. 

Au sommaire de cet épisode :

I) Reprise de la méthodologie produit et SI pour répondre aux enjeux de transformation. En devant CTO de Sotocal à la fin de l'année 2021, Stéphanie Zeppa a pris le temps d'en savoir plus sur le socle SI et la méthodologie produit afin de mettre en place des partenariats privilégiés avec les métiers grâce à une stratégie axée sur la data.

II) Génèse de la stratégie d’exploitation de la data. Dans cette partie, retour sur les fondamentaux : pourquoi est-il intéréssant d'exploiter la data au sein d'une structure qui souhaite se transformer ? Comment faire en sorte que la data soit correctement utilisée, à bon escient, pour la performance et pour répondre aux enjeux du quotidien.

III) Concilier pilotage de la data et transformation d’entreprise. Enfin, Stéphanie Zeppa nous explique pourquoi elle a un penchant pour la méthode agile et la technique des petits pas. Avec le soutien d'un comité de gouvernance dédiée à la data, elle priorise les usecases et vérifie s'il est possible de les mettre en place financièrement parlant.

I) Reprise de la méthodologie produit et SI pour répondre aux enjeux de transformation

En tant que Chief Technology Officer (CTO) de Solocal, Stéphanie Zeppa est à la tête de la tech de l’entreprise : infrastructure, opérationnel, et bien évidemment, le volet data. En plus de cela, elle s’occupe de la partie produit qui comprend l’ensemble des services digitaux du groupe, comme celui des pages jaunes. 

Au cours des dernières décennies, ces services ont bien évolué puisque de l’annuaire téléphonique papier classique, Solocal s’est transformé pour devenir un acteur faisant le lien entre les entreprises et les professionnels d’un secteur en particulier. Elle se veut être le partenaire local des PME, ETI et des grands groupes, “all-in-one” afin de dynamiser la vie locale et booster l’activité de ces structures. De nombreux services digitaux sont ainsi proposés par Solocal.

“Quand je suis arrivé à Solocal, je me suis confronté à deux enjeux complémentaires. Mon premier enjeu était d’optimiser la qualité de services pour nos clients mais aussi pour nos utilisateurs interne et externe, en ayant cette volonté de garantir l’évolutivité de nos systèmes et de proposer de nouvelles expériences digitales B2B/B2C. Le second enjeu concernait la data et son exploitation.”

En octobre 2021, Stéphanie Zeppa devient la CTO de Solocal. Son objectif premier est alors de stabiliser les plateformes et de travailler sur l’amélioration de la qualité de service. C’est seulement après avoir stabilisé ses plateformes et traiter l'obsolescence, qu’elle s’est mise à travailler autour de l’exploitation de la data par les différents métiers de l’entreprise. En fonctionnant de cette manière, elle souhaite mettre fin au millefeuille de SI qui se sont empilés au fur et à mesure des années.

“Le traitement de l’obsolescence s’inscrit dans cette volonté de stabiliser les plateformes de l’entreprise. De nombreuses entreprises se sont développées en empilant leurs outils et leurs systèmes d’informations successifs à la manière d’un millefeuille. On se retrouve avec un legacy brouillon, éparpillé dans pleins de systèmes différents alors qu’on souhaite exploiter de la donnée rapidement.”

L’équipe de Stéphanie Zeppa fonctionne en full agile : en arrivant, plus de 60 squads travaillaient sur des sujets divers et variés (produit, partie SI, etc.). À un moment ou un autre, ces sujets se rejoignent, un produit va être adopté, puis inclus dans le SI, par exemple. Notre invité du jour a pris le temps de réorganiser ses équipes afin qu’elles puissent travailler sur ses enjeux prioritaires. 

Elle a également mis en place la méthode error budget qui consiste à ne pas rendre de nouvelles features si la qualité de service attendue n’est pas atteinte.

“C’est quelque chose de compliqué d’un point de vue métier car les directions ne comprennent pas qu’on ne mette pas en place immédiatement de nouvelles fonctionnalités alors que justement, on travaille pour faire en sorte que les intégrations soient optimales pour eux.”

II) Genèse de la stratégie d’exploitation de la data

“Même si j’avais identifié un certain nombre de choses à mettre en place et que tout était prêt pour, il fallait que je mette en place une roadmap, un schéma directeur, SI, produit, data. Ca nous a permis de créer une cohérence autour de ces trois chantiers, pour qu’il n’y ait pas un volet qui prend de l’avance ou du retard sur un des deux autres.”

En définissant une roadmap sur trois ans autour des principaux volets que sont le système d’information et le produit, Stéphanie Zeppa a mis un point d’honneur à concilier ses futurs projets avec sa stratégie data. Pour cette dernière, elle a conçu une feuille de route sur un an et une perspective, une vision sur trois ans, en lien avec les sujets SI et produit. D’où l’importance d’évaluer ce qui a été fait précédemment.

“En analysant ce qui a été fait dans le passé, on s’est rendu compte que l’organisation data au sein de l’entreprise demandait une gouvernance qui n’existait pas du tout. On se retrouvait avec beaucoup de data disponible, mais avec un gros problème au niveau de l’interprétation.”

Au sein des différentes directions métiers, une même donnée pouvait être utilisée mais pas exploitée ou comprise de la même manière. Stéphanie Zeppa nous explique qu’il y avait un gros travail à mener autour des définitions. Elle prend l’exemple de la terminologie “client” qui n’avait pas la même définition en fonction des métiers. Dans l’entreprise, il était possible de se retrouver avec plusieurs modèles différents, ce qui n’est pas acceptable.

Si la data était déjà présente dans la feuille de route proposée par le DG, la vision financière de Stéphanie Zeppa n'était pas forcément en raccord avec la vision opérationnelle de l'entreprise. Il a fallu réconcilier les deux et donc repartir de la base, revoir ces terminologies et les définitions. Ainsi, du jour au lendemain, une gouvernance a été conçue pour réunir toutes les directions et réfléchir autour de l’utilisation de la data et aux usecases pertinents.

III) Concilier pilotage de la data et transformation d’entreprise

“A un moment, on est plutôt parti sur les usecases et la méthode des petits pas. On a réfléchi sur nos besoins, ceux du métier, sur ce qui peut servir le business, sélectionner un usecase et se baser sur celui-ci pour fournir la data.”

Une feuille de route data a été missionnée par l'ensemble du Comex, qui a permis de dégager les priorités et confirmer la structuration de l'entreprise. Cette roadmap met en avant l'utilisation de la méthode des petits pas qui permet de démontrer par l'exemple comment améliorer les choses et donner de la performance à un produit ou à un service. Stéphanie Zeppa a cette volonté de vouloir exploiter l'IA dans ses usecases, souvent en étant accompagnés de start-up, même s'ils sont capables de faire eux-mêmes. Un partenariat permet ainsi de booster le projet, apporter une valeur supplémentaire, bref, d'accélérer la transformation de l'entreprise.

À l’heure actuelle, trois squads travaillent sur la data : le tech lead qui va travailler avec le ou les product owners et l'assurance qualité pour bien assmilier le usecase, un comité de gouvernance data qui va valider l'aspect prioritaire du projet (ou non) et va aussi intervenir au niveau du comex pour présenter les budgets et ainsi vérifier si le projet tient la route financièrement parlant.

"Par le passé, des collaborateurs venaient me voir en me demandant d'avoir accès à toute la donnée. Je leur demandais instinctivement : mais pour faire quoi ? Et ils ne savaient pas. En soit, si l'on veut avoir une donnée qualifiée et propre pour ne pas savoir quoi en faire, c'est qu'il y a un problème de conciliation entre l'utilisation de la data et ses utilisateurs."

L'un des prochains défis de Stéphanie Zeppa sera de faire en sorte que tous les projets en cours ou à venir au sein de l'entreprise, soit au service de la performance. Si la data est bien construite, celle-ci doit s'affranchir de tout ce qui est organisation et gouvernance.

Conclusion

De par son rôle de CTO, Stéphanie Zeppa a pris le temps de revoir sa méthodologie produit et système d'information dans le but de répondre aux enjeux de la transformation de son entreprise. Cela passe par la stabilisation du socle SI puis par son évolution en étant un maximum agile. Tout au long de ce podcast, la CTO de Solocal nous a montré qu'elle mettait un point d'honneur à exploiter à fond les usecases et la méthode des petits pas, c'est comme ça qu'elle réussit à conjuguer pilotage de la data et transformation d'entreprise.

À partir du moment où ce pilotage est bien ancré dans les mœurs de l'entreprise, il est possible de s'affranchir de ce qui est organisationnel. Toutefois, en amont, il sera important de restructurer les équipes pour créer du liant entre l'utilisation de la data et les collaborateurs utilisant ces données quotidiennement.

No items found.

La video du podcast DSI

Le podcast en transcription

linkedin
Bertran Ruiz
CEO AirSaas

CIO Révolution : Le podcast des DSI modernes

Le podcast pour comprendre comme le métier de DSI est en train de changer. D'un métier technique à un métier orienté business, le DSI est la clef de la transformation de nos entreprises.

Chaque semaine, Bertran ruiz discute avec les CIO et DSI qui se livrent, et vous partagent leurs expériences. Un condensé de savoir et d'apprentissage.

Les derniers épisodes du podcast