Les Pro. de la Transfo.Youtube CIO Révolution by AirsaasPodcasts Apple CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasCIO Révolution by Airsaas
e
57
Saison 3 : Le CIO pivot de la transformation de l'entreprise

Quand la DSI porte le business de l’entreprise - Guilhem Senegas

“En tant que DSI, je porte sans aucun doute la transformation digitale, la technologie, les compétences techniques en lien avec l’IT, mais je porte également un message et une connotation business très forte.”
Youtube CIO Révolution by AirsaasPodcasts Apple CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by Airsaas

Le podcast en résumé

De plus en plus, les DSI s’impliquent dans le quotidien des business units de l’entreprise en leur apportant toujours plus de solutions et de conseils en lien avec l’IT. Cet accompagnement permet, selon Guilhem Senegas, d'accélérer le business de l’entreprise. Dans cet épisode, il nous explique en quoi ses différentes interventions et sa méthodologie permettant à l’entreprise de franchir un cap supplémentaire et de se transformer.

Guilhem Senegas a commencé sa carrière professionnelle en tant que Project Manager au sein d’Altran. Il a, par la suite, occupé le même poste pour Stellantis et Capgemini. C’est en 2010 qu’il devient directeur IT Merieux NutriSciences, puis vice-président des solutions IT de bioMerieux. Enfin, juste avant la pandémie de Covid-19, il devient le DSI et chef de la transformation d’Electrolux Professional.

Au sommaire de cet épisode :

I) Une transformation d’entreprise pilotée par le duo DSI/marketing.

II) Focus sur deux grands projets menés par la DSI dans le cadre de la transformation d’entreprise. À l’aide de deux exemples concrets, Guilhem Senegas nous explique pourquoi la DSI est l’une des entités de l’entreprise qui accélére le plus le business de l'entreprise

III) Budget IT & Relation avec le comité de direction. Pour conclure cet épisode, Guilhem Senegas revient sur la relation qu’il entretient avec le comité de direction

I) Une transformation d’entreprise définie par le Duo DSI/marketing

“Encore aujourd’hui malheureusement, le DSI ne se rapporte pas forcément au PDG et n’est pas présent au sein du comité de direction. Pour moi, c’est un élément important, déjà parce que l’IT avait un positionnement très fort au sein de l’entreprise mais aussi parce que cela me donne une liberté d’action très appréciable.”

Lorsqu’il est arrivé au sein d’Electrolux Professional, Guilhem Senegas est devenu le premier DSI de l’histoire de la firme. Un des éléments qui a joué pour son arrivée dans l’entreprise est sa présence au sein du comité de direction. Il sait que cela lui donne une liberté d’action assez étendue, ce qu’il fait qu’il peut mettre en place la stratégie la plus adpoté selon lui pour transformer l'organisations.

Quelques mois plus tard, Guilhem Senegas arrive en conseil d’administration avec une statistique qui va en surprendre plus d’un :

“Un constat fort, c’est quand on s’est rendu compte en conseil d’administration que plus de la moitié des visiteurs de notre site internet avait moins de 40 ans. C’est à ce moment là qu’on touchait des clients de plus en plus jeunes, avec des habitudes digitalisées notamment tournés autour de l’e-commerce.”

En partant de cette analyse, il va se mettre à travailler en collaboration étroite avec le marketing. Il propose à la direction marketing d’élaborer et de présenter le plan de transformation d’entreprise au Codir afin de le convaincre de travailler avec lui. Par le passé, le discours de la transformation avait déjà été évoqué au sein de l’entreprise mais n’avait pas été pris en compte : Guilhem Senegas a joué sur son statut de nouvel arrivé et de nouveau DSI expérimenté pour lancer un nouvel élan.

“J’ai surfé sur la vague de la révolution numérique du secteur de l’industrie pour renforcer le rôle de l’IT au sein de l’entreprise, porter le message de la transformation qui était nécéssaire auprès du comité de direction et du conseil d’administration.”

Aujourd’hui, la DSI et l’équipe marketing travaillent main dans la main : certains collaborateurs passent plusieurs journées avec l’une des deux équipes alors qu’initialement, ils ne collaboraient que rarement. Grâce aux compétences de marketing digital présentes dans l’équipe marketing, la DSI a délégué la gestion du CRM.

Dans le cas de l’entreprise de Guilhem Senegas, on distingue deux cas différents : 

  • Le besoin du marketing assez classique : L’équipe marketing travaille avec les commerciaux et qui utilisent certains outils mais qui n’ont pas besoin directement de l’IT.
  • Les processus, besoins, projets avec une forte connotation IT, qui ne peuvent réussir sans une bonne relation IT - Marketing.
“Marketing digital et DSI, on travaille comme si on était une même équipe. Ce n’est clairement pas le cas aujourd’hui, mais j’imagine que dans un futur plus ou moins proche, on pourrait devenir une même équipe, ce qui permettrait d’embarquer pleinement toutes les compétences en lien avec le marketing digital.”

À retenir :

  • En tant que DSI, Guilhem Senegas porte certes la transformation digitale, la technologie, les compétences en lien avec l’IT, mais il porte également un message et une connotation business très forte. La DSI se rapproche donc de plus en plus du business, ce qui passe par un travail avec des directions métiers comme le marketing. Il est persuadé que toutes ces équipes font se rapprocher à terme et potentiellement ne former qu’un dans les années à venir.

II) Focus sur deux grands projets menés par la DSI dans le cadre de la transformation d’entreprise

Le premier projet s’articule autour de la création et l’implémentation d’un nouveau portail client qui permet de changer la manière d'interagir avec les distributeurs. Il s’agit d’une plateforme d’e-commerce où il est possible d’acheter l’ensemble des produits de la firme (pièces de rechange, consommables, etc.). Cette année 2022 constitue une année d’accélération pour le déploiement de cette plateforme dans plusieurs pays.

Le second projet consiste à connecter l’ensemble des produits entre eux afin d’apporter plus de valeur dans la maintenance, dans la mise à jour, etc. Les deux projets associés ensemble ont permis à l’entreprise de se transformer.

“Suite aux premiers déploiements que nous avons mis en oeuvre, nous avons remarqué que nos distributeurs commandent en ligne, quelque soit la valeur du produit. Nos distributeurs sont aussi content d’avoir un accès rapide à l’information et d’avoir la possibilité d’échanger avec nous en temps réel.”

Guilhem Senegas a vu un grand changement quant à la façon dont les équipes internes fonctionnent au quotidien grâce à l’arrivée de cette plateforme unique. Cela a permis aux collaborateurs de gagner en fluidité et en productivité car ils passent moins de temps à interagir avec les distributeurs et peuvent s’intéresser à des tâches qui vont apporter une forte valeur ajoutée au business.

“Un de nos responsables de ventes en Angleterre est devenu totalement data driven. Il a changé d’état d’esprit, et maintenant, il regarde sur la plateforme toutes les données de ses vendeurs, il est capable de déclancher des actions automatiquement, de suivre toutes les ventes en temps réel. C’était agréable de voir qu’indirectement, d’autres business unit ont pris le pas de la transformation.”

À retenir :

  • Avec la mise en place de deux projets structurants changeant les habitudes du business, la DSI n’a pas mis en place une simple transformation digitale mais une vraie transformation d’entreprise. C’est en réussissant à changer les habitudes des collaborateurs en les faisant évoluer positivement (afin qu’ils soient plus productifs, plus réactifs, etc.) qu’on voit qu’une transformation d’entreprise fonctionne ou pas.

III) Budget IT & Relation avec le comité de direction et le comité exécutif

Avec le Covid, Electrolux Professional a connu un choc financier très fort puisque ses activités se reposent principalement sur l’hospitalité. Malgré ce contrecoup, cela a permis à l’entreprise de se poser et de réfléchir sur le business dans lequel ils sont et sur les évolutions de leur industrie.

“On attend de plus en plus les DSI sur ces enjeux de transformation, et on a un vrai rôle à jouer pour réussir à accélérer la transformation car on maîtrise la technologie, la manière dont on peut l'implémenter, la contrôler, la gérer. Il faut absolument qu’on fasse comprendre cela aux directeurs généraux, ne pas avoir peur d’aborder tous les sujets.”

Aujourd’hui, l’IT apporte une connotation beaucoup plus métier qu’auparavant et il y a une prise de conscience très forte quand à l’importance de l’IT pour générer plus de business. Il faut faire comprendre ça au sein des réunions de Codir ou de Comex pour qu’il y ait des investissements plus fréquents pour la transformation. 

Il y a un changement de paradigme quant à l’apport de valeur grâce à l’IT. Si auparavant pour convaincre, il fallait qu’il y ait un ROI sur un ou deux ans, pour se rassurer quant à la rentabilité d’un projet, les entreprises comprennent progressivement qu’il faut avoir des bases technologiques solides (et donc investir de l’argent dedans) pour ensuite mettre en place des projets qui soient rentables pour le business. 

À noter également que la terminologie “Budget IT” n’est plus aussi légitime qu’avant. Puisque l’IT tente de porter le business et vient apporter son aide au métier, on peut légitimement penser qu’une partie (ou la totalité) des financements est dédiée à la direction métier.

“Cela peut être une très bonne idée de faire appel à des consultants travaillant pour de grandes entreprises ou des start-up afin de faire ouvrir les yeux au comité de direction.”

Cette idée peut être très intéressante car parfois, l’entreprise peut être focalisée sur elle-même. Apporter un regard extérieur permet de faire comprendre à tous que ce qui se passe ailleurs peut être utilisé, peut être exploité pour la transformation de leur entreprise.

À retenir :

  • Réussir à convaincre la direction générale passe tout d’abord par une présence au sein du comité exécutif et/ou du comité de direction. Avec cette position stratégique, il est plus facile d’exposer son plan de transformation et de montrer qu’une DSI peut porter le business de l’entreprise. Il faut aussi démonter à l’entreprise qu’un budget IT n’est en soit, pas réellement un budget attitré pour l’IT mais un investissement qui va permettre d’améliorer le quotidien de l’entreprise et le business car les projets que vont mener la DSI vont permettre de faire évoluer positivement les manières de travailler des collaborateurs.

Conclusion

"Être DSI, c’est réussir à trouver un juste équilibre car de plus en plus, on va l’attendre sur la transformation. Il faut que le matin, les personnes aient convenablement accès à leurs applications, que les réseaux fonctionnent, et réussir à piloter cette transformation, donc, il faut absolument s’appuyer sur son équipe et que chaque personne soit un maximum autonome.”

Guilhem Senegas est parti d’un principe très simple : en tant que DSI, il est celui qui doit, grâce à l’IT, porter le business de l’entreprise. Pour réussir à atteindre son objectif, il a appliqué une méthodologie centrée sur les directions métiers et le comité de direction :

  • Il s’est rapproché du marketing digital et de l’équipe R&D afin de travailler avec eux pour élaborer et présenter un plan de transformation d’entreprise viable.
  • Il a tenté de convaincre la direction générale, de par sa posture et en utilisant des arguments forts (chiffres statistiques sur l’utilisation de l’IT, importance de l’IT pour porter le business grâce à l’apport de nouveaux process aux métiers, etc.)
  • Il a mis en place ses projets structurants pour transformer l’entreprise. Il a développé une plateforme unique permettant de rapprocher les distributeurs et les équipes internes et il a réussi à interconnecter les différents produits entre eux pour une meilleure maintenance et une meilleure gestion du legacy.
No items found.

La video du podcast DSI

Le podcast en transcription

linkedin
Bertran Ruiz
CEO AirSaas

CIO Révolution : Le podcast des DSI modernes

Le podcast pour comprendre comme le métier de DSI est en train de changer. D'un métier technique à un métier orienté business, le DSI est la clef de la transformation de nos entreprises.

Chaque semaine, Bertran ruiz discute avec les CIO et DSI qui se livrent, et vous partagent leurs expériences. Un condensé de savoir et d'apprentissage.

Les derniers épisodes du podcast