Les Pro. de la Transfo.Youtube CIO Révolution by AirsaasPodcasts Apple CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasCIO Révolution by Airsaas
En collaboration avec
AirSaas content
Alliancy
En collaboration avec
AirSaas content
Alliancy
e
60

Les enjeux du Green IT - Patrick Fulop

"Les datas centers privés, c'est un peu comme l'invincible armada espagnole. Si on avait plein de petits galions où chacun décharge à la main, et que tu compares ça à un porte-conteneurs gigantesque, on est sur deux infras différentes. Certes, l'unique data center pollue énormément, mais tu mutualises les besoins de tous tes clients, tu seras au top au niveau de la sécurité, et sur le long terme, tu seras gagnant, même au niveau énergétique."
Youtube CIO Révolution by AirsaasPodcasts Apple CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by AirsaasSpotify CIO Révolution by Airsaas

Le podcast en résumé

La carrière professionnelle de Patrick a une particularité : tous les postes qu'il a occupé était au sein d'entreprises du CAC 40. Pendant une dizaine d'années, il a travaillé pour la société Air Liquide, avant de se rediriger vers le groupe Sodexo. Tout d'abord en tant que responsable d'un centre de compétences puis en tant que directeur d'une cloud marketplace, il a accumulé de l'expérience et est devenu directeur de la transformation des opérations de SUEZ puis responsable du Cloud pour ENGIE IT. C'est en octobre 2020 qu'il devient le Vice President Cloud Operations de Thalès Digital Identity & Security (DIS).

Au sommaire de cet épisode :

I) Initier le changement grâce à des leviers écologiques. S'il est souvent compliqué d'enclencher un changement, même si celui-ci permet d'apporter un gain financier non négligeable, Patrick Fulop a réussi à rendre facilement compréhensible l'impact des optimisations IT sur les économiques en CO2.

II) Les enjeux de compréhension liés à la mise en place du Green IT. Comment quantifie-t-on l'énergie consommée et consommable ? Comment fonctionnent les data centers ? Quelles possibilités au niveau du recyclage ? De nombreuses questions en lien avec l'IT et la consommation d'énergie restent souvent sans réponse : Patrick est une source de savoir impressionnante.

III) Concillier performance et Green IT : l'exemple du data center. Le data center constitue l'exemple parfait pour présenter tous les avantages et bénéfices du Green IT. Dans cette dernière partie, Patrick Fulop nous présente les paramètres qui font qu'un data center va moins être énergivore, tout en étant le plus performant et le plus utile possible selon les usages.

I) Initier le changement grâce à des leviers écologiques

Thalès Digital Identity & Security, anciennement Gemalto, est un leader en sécurité numérique. En tant que VP Cloud Operations, Patrick Fulop fait partie de l'équipe Central Ops qui est une équipe transverse aux différents métiers. Son objectif est d'appuyer ses métiers dans la production, et l'entité est donc garante du bon fonctionnement des usines de production.

"Si quelque chose tourne super bien, on a tendance à ne pas le changer car cela peut engendrer de nombreuses pertes sur d'autres secteurs où tout tournait bien. Quand le risque du changement est trop important face au gain, aucun chef de projet ne cherchera à s'aventurer là dedans. Mais quand on tente de différencier le gain, qu'on ne parle pas de gain financier mais de gain carbone, là on peut créer un changement."

Cette vision est l'aboutissement d'une démarche d'explication et d'une démarche de mesure importante dans l'entreprise. Il y a eu une prise de conscience par les responsables applicatifs, qui ont pris le temps de faire les calculs gains/risques contrairement à d'autres. Si les gains évoqués sont des gains écologiques, liés à la baisse de l'émission de CO2 par exemple, les responsables applicatifs peuvent y être sensibles personnellement, et cela peut faire pencher la balance favorablement. C'est une démarche qui passe par la frugalité, par quelque chose de simple, d'expliquer calmement et simplement les choses.

Ce n'est pas magique, mais ça permet de faire prendre conscience de certaines problématiques, autres que financières. De plus, les clients pour lesquels travaillent Thalès DIS sont sensibles à cette question et cela peut également faire pencher la balance pour la signature d'un contrat. Tout ce processus est en réalité une mesure : l'étude du CarboFinOps, à savoir quel poids ont les gains financiers par rapport aux gains carbone et vice-versa.

"Une fois qu'on a réussi à faire comprendre et à poser un certain nombre de pratiques autour du FinOps, on peut passer vers le Carbo FinOps. Sur le même rapport, on peut ajouter des optimisations en lien avec le Green IT en plus des avantages financiers et on peut même faire des comparaisons avec le nombre d'arbres plantés."

Utiliser ce levier permet d'apporter deux types de résultats :

  • Le sentiment de fierté. On montre que le changement que va entreprendre l'équipe va être utile car il va permettre de faire un pas supplémentaire vers la sobriété énergétique. Patrick Fulop évoque l'exemple de l'agrandissement du parc cloud. Celui-ci a grandi de 87 % en 2 ans, tandis que la production de carbone n'a grandi que de 17 %. Une augmentation faible comparée à la croissance du parc.
  • La prise de conscience d'une problématique à traiter. Cela permet de faire ouvrir les yeux des collaborateurs qui agiront et prendront des décisions différentes par rapport au passé.

II) Les enjeux de compréhension liés à la mise en place du Green IT

Pour Patrick Fulop, ma première étape est d'assimiler le fait que le réchauffement climatique est quelque chose d'acté, qui se produit à l'instant T et qui va encore être présent dans les années à venir. Ensuite, c'est de comprendre quel est le rapport avec l'IT. Dans le secteur de l'énergie, on découpe la consommation en trois catégories distinctes :

  • SCOPE 1 : première catégorie, la moins présente dans l'IT. Elle correspond au carbone généré en utilisation directe, par exemple lorsqu'on utilise du pétrole pour faire fonctionner un data center.
  • SCOPE 2 : seconde catégorie, la plus présente dans l'IT. Elle correspond à l'énergie utilisée par un data center par exemple. C'est le production d'énergie qui va donc produire du carbone, et à l'heure actuelle, cela correspond à quelque chose de gigantesque.
  • SCOPE 3, troisième catégorie, correspondant dans l'IT à l'énergie utilisée pour mettre en place et produire tous les équipements disponibles au sein d'un data center. Là aussi, c’est encore plus massif que le SCOPE 2, même si le domaine est moins mature pour la traçabilité et la mesure.
"Tout ce qui va consommer de l'énergie, ça va toucher l'IT. Il y a tout ce qui concerne le device par exemple, soit le smartphone, le PC, etc. en lien avec SCOPE 3. Il y a une problématique qui n'est pas connue du grand public, mais en général, ces appareils et même la production dédiée au data center, ne sont pas recyclables."

Outre le device, il y a également le réseau qui est un domaine où il y a un effet rebond au niveau de la consommation énergétique. La part carbone dans l'évolution de ces technologies réseaux est sensiblement proportionnelle à leur croissance dans la performance et dans l'usage. Enfin, il y a le centre de données. Peu de personnes savent ce qu'est réellement un data center, au point de ressentir l'atmosphère qui y règne et sa composition. En réalité, il s'agit d'un frigo géant où seront placés une multitude de serveurs chauds sous la forme d'une armoire.

"Les data centers, ça peut vite devenir un gouffre en énergie, et ce, à tous les niveaux. Déjà, tu passes du courant alternatif au triphasé, ensuite, tout ce qui est refroidissement fait perdre de l'énergie, enfin, d'immenses courants électriques passent dans les composants du serveur, ce qui fait consommer beaucoup d'énergie."

Alors, comment transmettre tout ce savoir ? À Thalès DIS, une cloud academy a été mise en place. Cette initiative a été créée de toutes pièces par l'entreprise tout comme le contenu proposé aux personnes non initiées ou cherchant à en savoir plus sur le Green IT. L'objectif est de créer une passerelle pour le savoir, et d'essayer de juger de l'impact que peuvent avoir ces cours sur la manière d'agir et de décider des personnes qui les ont suivies.

III) Concillier performance et GreenIT : L'exemple du data center

"On a la politique des entreprises autour du changement du hardware. Là, il y a le type du data center qui rentre en compte, mais aussi la fréquence de renouvellement du hardware par tiers. C'est obligatoire car au bout de 3 ou 4 ans, tu as besoin de place pour installer les nouveaux serveurs."

Si pour les datas centers plus modestes, le questionnement du renouvellement du hardware doit immédiatement se poser, les grosses structures ne perdent pas de temps : elles construisent un data center qu'elles remplissent intégralement. Puis quelques années plus tard, elles le délaissent et en construisent un nouveau. Une problématique se crée au niveau du recyclage. Du coup, les anciens serveurs vont être utilisés pour des usages où la performance demandée est moins importante.

Patrick Fulop compte énormément sur le cloud public pour faire avancer les enjeux autour du SCOPE 3, moins facile à comprendre et sur lequel il est plus complexe d'intervenir. Dans les data centers, le SCOPE 3 est le plus important contrairement au SCOPE 2, certes présent, mais de manière plus modérée.

"Pour simplifier, on dit souvent que l'IT, c'est le DevOps et que le Green IT, c'est le GreenDev et le GreenOps. Ca nous permet de décomposer les deux."

Le GreenDev, c'est toute la science autour de la création d'applications frugales en exploitant au mieux le code. On y retrouve toutes les pratiques d'éco design pour éviter d'avoir un code de mauvaise qualité. Le Green Ops, c'est une fois qu'on a un code de qualité, conformément aux attentes, de faire en sorte qu'il tourne de manière optimale. Les deux sont étroitement liées et ne peuvent pas exister l'un sans l'autre.

Faire le passage du cloud privé au cloud public, exploiter une région qui n'est pas mal en termes énergétique (prendre en compte la part d'énergie utilisée dans le pays comme le fossile, le nucléaire, les énergies renouvelables, etc.), choisir une architecture container/serverless. Voilà les actions à mener pour faire un pas supplémentaire vers la sobriété énergétique. Plus on s'affranchit de la partie infrastructure, plus il est possible de mieux gérer la consommation.

Conclusion

"Il faut être capable de mesurer, de bien comprendre les problématiques et les enjeux liées au Green IT. Pourquoi? Parce que évoluer vers le Green IT, c'est pas quelque chose que l'on peut faire seul, c'est un travail collectif. On discute avec de nombreux acteurs du secteur histoire de faire évoluer les mœurs."

Fort de son expérience dans les clouds privés (depuis 1997) et dans les clouds publics (depuis 2010), Patrick Fulop nous en apprend plus sur les enjeux du Green IT. Il met un point d'honneur à ce que toutes les personnes avec qu’il travaille puissent bien comprendre ces enjeux. Au lieu d'entreprendre le changement en passant par l'argument financier, il cherche à faire des comparatifs avec l'impact écologique que pourraient avoir certains de ces changements.

Spécialiste du Data Center et du SCOPE 2, Patrick Fulop est revenu sur la manière dont les data centers doivent être conçus et gérer pour qu'ils puissent aller vers la sobriété énergétique. D'autres enjeux comme le recyclage, la meilleure compréhension du SCOPE 3, la création de rapports carbone FinOps, permettent d'y parvenir.

No items found.

La video du podcast DSI

Le podcast en transcription

linkedin
Bertran Ruiz
CEO AirSaas

CIO Révolution : Le podcast des DSI modernes

Le podcast pour comprendre comme le métier de DSI est en train de changer. D'un métier technique à un métier orienté business, le DSI est la clef de la transformation de nos entreprises.

Chaque semaine, Bertran ruiz discute avec les CIO et DSI qui se livrent, et vous partagent leurs expériences. Un condensé de savoir et d'apprentissage.

Les derniers épisodes du podcast