Des outils innovants de gestion grâce aux startups en finance

En raison du développement des nouvelles technologies, les consommateurs ont modifié leurs comportements en recherchant davantage d’autonomie. Pour satisfaire leurs attentes, les spécialistes de la finance ont décidé de créer la Fintech. Issu des mots finance et technologie, ce terme désigne un mouvement initié par des startups qui souhaitent bouleverser le domaine de la finance. Cette notion s’est popularisée en 2008 après la crise financière. Leur objectif est de miser sur la technologie pour proposer des services financiers et bancaires innovants. Les Fintech désirent mettre en place des modèles de paiement à moindre coût et plus efficaces. Leur stratégie s’est révélée payante, car dans ce nouvel écosystème en pleine croissance, de jeunes pousses se sont spécialisées en matière de paiement. Solutions de paie en entreprise ou paiement en ligne, applications de remboursement, cagnottes en ligne, outils de prélèvement bancaire… le paiement dématérialisé se démocratise.

Tour d’horizon sur Stockspot

Paragraphe : <p>Stockspot est une startup qui a choisi de se spécialiser en termes de conseils d’investissement en ligne. Ses services permettent aux utilisateurs d’accéder à des investissements peu coûteux et rentables. La jeune pousse s’est développée pour résoudre le problème principal des conseillers traditionnels. Étant donné que ces derniers travaillent avec des entreprises, les différents investisseurs ne sont pas certains que les recommandations qui leur sont destinées soient les plus intéressantes. Stockspot contourne ce problème au moyen de conseils en ligne totalement indépendants et transparents. L’algorithme de l’application est en mesure de déterminer le profil des utilisateurs ainsi que le temps nécessaire pour proposer leurs conseils. Il recommande par la suite un portfolio d’investissement qui correspond au profil de l’utilisateur et à la conjoncture actuelle. Après avoir investi, les utilisateurs peuvent suivre leur portfolio en ligne et transmettre les données à leur comptable. Par ailleurs, les prix sont moins chers comparés à ceux des conseillers traditionnels. L’algorithme est également en mesure d’analyser le comportement d’investissement des clients pour améliorer leurs décisions financières. Côté financement, la startup australienne a obtenu 1,25 million de dollars depuis sa création en 2015.</p>

Le point sur Metromile

Par rapport aux offres des autres assurances automobiles, le tarif de celle de Metromile se calcule selon le nombre de kilomètres parcourus toutes les semaines. Il faut savoir que certains conducteurs effectuent moins de 200 miles hebdomadairement, mais doivent s’acquitter du même montant que les autres conducteurs plus actifs. Pour les aider, Metromile facture les petits conducteurs à 35 dollars par mois et ensuite 5 centimes par mile. Grâce à cette solution, ils peuvent économiser environ 500 dollars par an. Pour connaître avec précision les kilomètres parcourus, la jeune entreprise utilise un appareil baptisé Pulse. Il calcule le kilométrage et peut se connecter à l’application mobile de la startup pour :

  • éviter les embouteillages ;
  • localiser la voiture ;
  • optimiser la consommation de carburant.

Si un accident survient, la jeune pousse est en mesure de dépanner tous les jours, et ce, à n’importe quelle heure. En outre, la startup s’est associée avec Uber pour proposer un plan spécialisé destiné à optimiser la couverture personnelle et commerciale des conducteurs intensifs. En 2016, la levée de fonds effectuée par la startup a permis d’obtenir 200 millions de dollars.

Les cas de iZettle et de TransferWise

iZettle est une startup qui aide les gérants de petites entreprises dans la gestion de leur business. Depuis son lancement en 2010, la jeune pousse a boosté le développement de ses utilisateurs jusqu’à cinq fois plus vite que la moyenne. Cela concerne tous les secteurs d’activité, du bâtiment à la restauration en passant par l’innovation smartbuilding. Une carte qui fonctionne avec une tablette ou un smartphone est livrée avec l’application. Cette fonctionnalité permet aux propriétaires d’entreprises d’effectuer des transactions financières n’importe quand et n’importe où. Par ailleurs, l’application propose de nombreux services financiers utiles pour la gestion d’une entreprise comme :

  • la gestion de leur catalogue de produits ;
  • garder l’historique des ventes ;
  • envoyer par email les reçus de leurs clients.

Il faut savoir que la startup ne demande aucun abonnement mensuel. Grâce à sa levée de fonds de 60 millions d’euros, sa valorisation a atteint 500 millions de dollars. Elle propose ses services dans une dizaine de pays européens ainsi qu’au Mexique et au Brésil. De son côté, la startup TransferWise oriente ses activités vers l’envoi d’argent à l’étranger. À l’inverse des banques traditionnelles qui perçoivent une commission, la jeune pousse ne se base que sur le taux de conversion réel. L’approche peer-to-peer lui permet d’être 5 fois plus rapide et 8 fois plus abordable en termes de coût. L’argent est directement transféré entre les différents comptes TransferWise sans transiter par les frontières. Ses services sont disponibles dans 44 pays. Au total, ses levées de fond sont chiffrées à 116 millions de dollars et sa valorisation est de 1,1 milliard de dollars.

Quid de Leetchi et de Hipay ?

La startup Leetchi est le géant des cagnottes en ligne dans l’Hexagone. Son application de paiement a convaincu plus de 7 millions d’utilisateurs qui n’hésitent plus à organiser des projets et des cadeaux communs à travers plus de 150 pays. Depuis 2015, elle fait partie de Crédit Mutuel Akéa. Afin de diversifier ses activités, Leetchi a lancé Mangopay qui se présente comme une solution de paiement pour les plateformes de crowdfunding, les marketplaces et les acteurs de l’économie collaborative. La raison du succès de la jeune pousse réside dans son équipe soudée comprenant de passionnés du Web. Au sein de la startup, toutes les occasions sont bonnes pour organiser des cagnottes tout en partageant de bons moments. Il faut dire que leur quartier général dispose d’un jardin pour favoriser la créativité ! Pour sa part, Hipay se spécialise dans le paiement international et utilise 220 méthodes de paiement à travers 150 pays. Se basant sur l’importance des données, le paiement devient un moyen pour une enseigne de connaître ses clients. Il ne s’agit plus d’une simple étape dans le processus d’achat. L’équipe est riche de 180 collaborateurs qui sont audacieux, autonomes et dynamiques.

S’il vous manque des informations et des éclaircissements sur la Fintech, contactez-nous au plus vite. Nous serons ravis de vous éclairer sur les dernières tendances et innovations dans ce domaine.

Ne manquez pas ...