Les startups en agriculture, des solutions bénéfiques pour les agriculteurs

Les agriculteurs font face à plusieurs problèmes liés au rendement, aux facteurs démographiques, aux enjeux climatiques et à la manipulation des nouvelles technologies. Pour se démarquer de la concurrence, les entreprises agricoles et les agriculteurs sont contraints de se réinventer. Les startups proposent différentes solutions.

L’innovation agricole pour sauver la planète

Plusieurs facteurs démographiques mettent  la pression sur le secteur agricole. Les enjeux climatiques ne font que la renforcer. Pour parvenir à suivre les demandes, le secteur se doit de chercher des solutions et des pratiques plus modernes. Malheureusement, rares sont les agriculteurs qui s’attèlent à cette tâche.

Nourrir 9 milliards d’humains est un challenge que les agriculteurs se doivent de relever en respectant l’environnement. Malgré des obstacles de taille, à savoir l’explosion démographique et les aléas climatiques, le secteur agricole peut sauver la planète. Grâce aux innovations techniques et technologiques, le rendement des agriculteurs peut s’améliorer afin de surmonter ces enjeux majeurs. Aujourd’hui, les techniques agricoles ne cessent de se réinventer.

Les modes de production donnent une plus grande place aux modèles de distribution. Selon Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur, les agriculteurs ont actuellement tendance à choisir la vente directe en se regroupant. Ce procédé leur permet de mieux gérer les relations avec les distributeurs et de mieux équilibrer le rapport de force avec ces derniers.

  • L’agriculture urbaine, un secteur en difficulté : la solution idéale n’existe pas. Il est préférable d’en adopter plusieurs. Prenons le cas de l’agriculture urbaine. Les habitants des grandes métropoles ont du mal à se fournir directement auprès des producteurs. Les projets d’agriculture urbaine, même s’ils intéressent le plus grand nombre, n’arrivent toujours pas à répondre aux soucis d’autonomie alimentaire des villes. Les solutions manquent. Le cofondateur d’Agriconomie, Clément Le Fournis, émet son avis sur la question. D’après lui, le goût du produit provient de la terre elle-même. Ayant déjà tenté en vain de remédier à ce problème, il est en quête d’autres alternatives. L’innovation supply des startups entre ainsi en jeu en proposant de nouvelles solutions. Le but n’est pas d’inventer de la verdure au milieu du béton, mais d’améliorer le rendement des agriculteurs en préservant et en exploitant de manière optimale les sols fertiles.
  • Les moyens d’innover : les agriculteurs hésitent souvent à adopter les nouvelles méthodes proposées par les startups. En effet, soucieux de préserver la qualité de leur terre, ils préfèrent les méthodes classiques aux nouveaux modes de production. Les agriculteurs craignent l’échec et ne veulent pas risquer de pénaliser leurs récoltes. Cette crainte constitue le principal frein à l’innovation. Les jeunes pousses se présentent pourtant comme une solution adaptée à la vague de départs en retraite de nombreux agriculteurs. Leur fraîcheur et leurs nouvelles méthodes permettent d’apporter une nouvelle ère.

5 startups à découvrir dans le secteur de l’agriculture

Il est plus facile d’apprécier l’innovation agricole en se concentrant sur les activités des startups œuvrant dans le domaine. Terrain propice pour les jeunes pousses, l’agriculture se trouve au centre de plusieurs projets. Les solutions qu’elles proposent sont élaborées dans le but de faciliter le travail des agriculteurs. Parmi les centaines de startups opérant dans ce secteur, en voici 5 dont l’innovation logistique pourrait améliorer le rendement :

  • Airinov : en s’alliant avec l’Inra (Institut national de la recherche agronomique), cette startup a mis en œuvre des drones équipés de capteurs. Ces gadgets ont été conçus pour analyser l’aspect du couvert végétal. Cette inspection en hauteur permet d’établir un diagnostic précis afin de connaître les besoins des cultures. Le drone est capable de transmettre des informations agronomiques sur les champs. Grâce aux données reçues, il est possible de déterminer la quantité d’azote nécessaire aux plantations et de localiser les mauvaises herbes plus facilement.
  • Weenat : cette jeune pousse a développé une gamme de capteurs connectés. Ces derniers ont été créés pour mettre en place une agriculture de précision. Son innovation supply se concentre sur les données locales émises par les capteurs et traitées par des logiciels. Une fois transmises aux agriculteurs, les données servent de bases de pilotage pour intervenir au niveau de chaque parcelle. Quelques logiciels sont à la disposition de la startup pour émettre des informations précises comme un pluviomètre, un thermomètre, un tensiomètre et un hydromètre. Grâce aux avancées technologiques utilisées, détecter les gelées devient possible.
  • Agriconomie : considérée comme une sorte d’Amazon par les professionnels du domaine, cette startup offre une meilleure visibilité des prix aux agriculteurs. Ces données permettent de remédier au manque de transparence.  La startup se spécialise dans les marchandises agricoles comme les engrais, les semences ou les équipements. Elle offre plusieurs types de services, incluant la livraison et des lettres de renseignements sur les cours. Elle propose également des retours gratuits pour les équipements commandés et donne des cartes de fidélité.
  • Perfarmer : l’application mobile de la startup a été créée en 2016 et lancée en 2019. Elle s’adresse aux céréaliers qui ont du mal à vendre directement leur récolte à cause de la volatilité des prix des marchés. Elle agit comme un assistant de commercialisation.  En fonction des données dont elle dispose, l’application détermine le bon moment pour vendre et le prix de vente idéal. Perfamrmer permet aux agriculteurs d’accéder aux informations liées au marché des céréales. Ainsi, ils peuvent définir leur propre stratégie de commercialisation en quelques minutes. Cette application mobile prend en compte les cours en temps réel et permet aux céréaliers d’échapper à la volatilité des marchés agricoles.
  • Mimosa : destinée aux marchés agricoles, cette plateforme dispose d’un site de financement participatif. En échange de leur apport, les participants profitent d’avantages en nature. Outre ce système de financement, la plateforme s’est engagée dans les prêts participatifs. Les prêteurs bénéficient d’un remboursement avec intérêts en investissant dans un projet. Le site travaille sur différents projets comme les constructions, les plantations ou les bonnes œuvres. Tous tournent autour du secteur agricole.

Si vous souhaitez innover votre entreprise agricole, ne tardez pas à nous contacter. Disposant d’un service dans ce secteur d’activité, nous nous ferons un plaisir de vous proposer nos conseils.

Ne manquez pas ...